BIO | DEMARCHE ARTISTIQUE

Photo credit | Andréa de Keijzer

BIO | Originaire des États-Unis, Dorian Nuskind-Oder détient un baccalauréat en danse (BFA) de la Tisch School of the Arts de l’Université de New York. Depuis son établissement à Montréal en 2009, Dorian fut récipiendaire de plusieurs résidences de création, telle que celle du Centre chorégraphique Circuit-Est, du Conseil des arts de Montréal, du Studio 303, du Centre Banff, de l’Usine-C, ainsi que du centre chorégraphique fabrik (DE) et du centre de diffusion Mains D’Oeuvres (FR), entre autres. Ses créations furent présentées par Tangente, le Studio 303, Le musée contemporain des Laurentides, Wants&Needs Danse, et dans le cadre de différents événements et tournées au Québec, Halifax, New York, Boston, ainsi qu’en France, en Allemagne, et au Royaume-Uni. Aux côtés de Katie Ward, Dorian co-dirige ITINERANT, un événement mensuel facilitateur d’échanges et de discussions portant sur des œuvres en cours de développement.

DEMARCHE ARTISTIQUE | Tant comme spectatrice que comme chorégraphe, la danse me rejoint de la façon la plus immédiate par empathie kinesthésique. Je ressens un lien sensible aux performeurs qui embrassent la vulnérabilité et le risque. Dans mon travail, je propose aux danseurs des tâches difficiles, qui requièrent une grande précision physique ou une concentration profonde. Je ne m’intéresse pas tant à leur réussite, qu’à la vulnérabilité humaine qui émerge d’une tentative honnête.

Quoique enraciné dans une recherche physique, mon travail adresse des questions conceptuelles précises. Actuellement, je suis particulièrement curieuse de la façon dont la danse se présente comme une activité sociale. Parce que je choisis de faire des pièces pour et avec d’autres personnes, la chorégraphie est une façon pour moi de chercher comment les individus négocient et construisent des façons d’être ensemble.

 

BIO (EN) | Originally from the US, Dorian Nuskind-Oder holds a BFA in dance from New York University – Tisch School of the Arts. Since arriving in Montreal in 2009, Dorian has received creation residencies from Circuit-Est Centre Chorégraphique, the Conseil des Arts de Montréal, Studio 303, Banff Centre, and Usine-C, as well as fabrikPotsdam (DE) and Mains D’Oeuvres (FR). Her creations have been presented by Tangente, Studio 303, the Musée contemporain des Laurentides, Wants&Needs Danse, and on tour in Quebec, Halifax, New York, Boston, as well as in France, Germany and the UK.

Along with Katie Ward, Dorian co-directs ITINERANT, a monthly event focussed on artistic exchange and discussion of works-in-progress.

ARTIST STATEMENT | As a spectator and as a choreographer, I connect most immediately to dance through physical empathy. I feel an emotional connection to performers who embrace vulnerability and risk. In my own work, I engage dancers in tasks that are difficult, tasks that require either physical precision or deep concentration. I don’t necessarily care if they succeed, but I appreciate the human vulnerability that emerges from the honest attempt.

Although grounded in physical research, my work also addresses precise conceptual questions. Currently, I am most curious about how dance functions as a social activity. Because I choose to make dances with and for other people, choreography is a way for me to investigate how humans negotiate and construct different ways of being together.